Samarqand et le Sughd à l’époque ’abbasside / par Yury Karev. Paris, 2015, 372 p. ISBN : 978-2-910640-41-5.

Résumé
À partir de l’époque abbasside (750-820), les vastes territoires situés au-delà du fleuve Amu Darya (le Mawara’annahr), conquis par les généraux umayyades durant la première moitié du VIIIe siècle, entrent définitivement dans l’aire culturelle de l’islam. L’analyse croisée des sources médiévales arabes, persanes et chinoises, complétées par les données de manuscrits inédits, ainsi que les derniers résultats livrés par les fouilles archéologiques de Samarqand permettent d’établir une chronologie fine de cette période charnière de l’histoire de l’Asie centrale. Sous cet éclairage nouveau sont examinés les processus complexes et irréversibles qui ont abouti à un changement du cadre politique et religieux, à la transformation des élites sogdiennes et musulmanes, à l’évolution du système étatique de contrôle des pays frontaliers, dans un contexte de confrontations et de relations diplomatiques entre le califat, l’empire chinois des Tang et les Turcs.

Mots clés :