Vita e studi di Timoteo I († 823) patriarca cristiano di Baghdad : ricerche sull’epistolario e sulle fonti contigue / Vittorio Berti. Paris, 2009, 395 p. (Chrétiens en terre d’Iran vol. III) ISBN 978-2-910640-27-9.

Résumé
La période du cursus formatif et de la première période du patriarcat de Timothée Ier correspondant plus ou moins à la seconde moitié du VIIIe siècle, est l’un des meilleurs “points d’observation” pour évaluer la réorganisation culturelle des anciennes communautés chrétiennes orientales après la conquête musulmane, en particulier à la suite de l’établissement du califat abbasside. L’étude conduite ici a trait à la vie de l’Église de l’Orient, ou Église syro-orientale, qui forma un vaste réseau le long des routes commerciales de l’Asie, avec une tradition liturgique et littéraire en langue araméenne. Cette Église entretenait d’excellentes relations avec le califat, en particulier du fait du rôle joué par ses écoles, centres de médiation culturelle pour la transmission du savoir séculier grec au monde arabophone. Les IXe et Xe siècles furent en cela une période phare grâce au travail d’érudits, de traducteurs et de philosophes chrétiens, prenant son essor sous le gouvernement de Timothée. Cette étude retrace les origines de ce mouvement qui commença avec la réforme scolastique de Babai le musicien dans le nord de l’Irak au début du VIIIe siècle, puis analyse les vicissitudes de l’Église pendant la révolution abbasside. L’histoire de l’école de Mar Abraham et Mar Gabriel, où Timothée effectua son éducation, est reconstruite, spécialement les enseignements reçus par le patriarche, appréhendés à partir de sa production intellectuelle. L’auteur identifie ainsi les caractéristiques de la politique culturelle qu’il a promue dans l’Église à un moment décisif de l’histoire du christianisme au Moyen-Orient et, plus généralement, de l’histoire des relations islamo-chrétiennes.

Mots clés :